Spectacle : Mamma Mia ? « Abba » c’était bien !

Mamma Mia, le spectacle

En bref ?

La célèbre comédie musicale Mamma Mia a posé ses valises en France, avec une adaptation française des chansons du groupe ABBA qui retrace au travers de 22 chansons, l’histoire d’une mère célibataire (Donna) qui est confrontée à 3 de ses anciens amants le jour qui précède le mariage de sa fille.

Ayant été plutôt déçue du film et ayant grandi dans les années 1990, il n’était pas évident que j’accroche à l’ambiance greco-disco en passant des salopettes aux costumes à franges. D’autant plus que les traductions françaises sont en général assez décevantes et qu’il est difficile de toucher aux légendes comme celle-ci dans l’esprit collectif…

Néanmoins, avant même d’y avoir été, il faut saluer le risque pris. Contrairement par exemple à la comédie musicale Grease vue en 2010 avec entre autre Cécilia Cara au Palais des Congrès, qui est restée (un peu trop?) fidèle au film, Mamma Mia a fait un pari délicat, surtout auprès des puristes Abba-esques fans de boules à facettes et de costumes à paillettes !

Alors ?

30 ans après, la magie est toujours là. Pour les amateurs d’ABBA comme pour ceux qui découvrent l’univers, tout le monde termine la soirée debout en se dandinant sur les chansons inoubliables… même les agents de sécurité ont le bassin qui les démange !

La recette du succès ? Une brochette de chanteurs et de comédiens talentueux, des musiciens en live, une adaptation à la fois fidèle et revisitée habilement, une mise en scène intelligente qui nous plonge dans une ambiance colorée… Ce soir là, les plus jeunes regrettent de ne pas avoir 20 ans de plus et quelques rides aux coin des yeux…

Sans oublier le plaisir de retrouver sur scène des artistes tels que Dan Menashe et Patrick Mazet (valeurs sûres masculines, entre autre vues dans Cabaret, aux côtés de Fabian Richard), ou encore Emmanuelle Bouaziz et Gaëlle Gauthier (toujours aussi rayonnantes).

Evidemment, mention spéciale aux 3 drôles de dames de la version française qui pimentent le tout et rendent la troupe attachante, à savoir Claire Guyot, Marion Posta et Karen Gluck.

Alors que certains peuvent être déroutés dès les 1ères minutes du spectacle en découvrant la version française de leurs chansons préférées (qu’ils oublient très vite soit dit en passant), ceux de la plus jeune génération ont une jolie surprise. Celle de poser un visage sur une voix qui symbolise toute leur enfance soit plus de 10 ans de souvenirs.

Claire Guyot, la Donna du spectacle, a plus d’un tour dans sa salopette : elle est une des voix du doublage français les plus connues. La chanteuse est à la fois Teri Hatcher, Sarah-Michelle Gellar mais aussi notre Petite Sirène, Robbie de Tom&Jerry, Mercredi dans la famille Adams et tant d’autres…

Assis confortablement dans le magnifique Théâtre Mogador, vous passez donc des rires aux larmes devant les tableaux fluides qui défilent devant vos mirettes aiguisées. Et bien entendu… la scène mythique des costumes made in ABBA n’a pas pris une ride, ni même quelques kilos !

Mamma Mia est un bel hommage et une belle découverte pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir la fièvre du samedi soir et qui n’ont pas pu être une « Dancing Queen » dans les années 1970 !

Finalement? « ABBA » j’aimerais bien y retourner !


Note : ++++

Emeline Tavernier

 

Infos :

Après un album, un Globe de Cristal, et une nomination aux Molières… Mamma Mia revient en septembre pour une nouvelle saison et part en tournée en 2012/2013 dans toute la France… rendez-vous dans les billetteries !


Publicités

2 commentaires on “Spectacle : Mamma Mia ? « Abba » c’était bien !”

  1. Zab dit :

    Il conviendrait de citer également Jérôme Pradon chere Emeline car cet artiste est tout de même habitué à ce type de spectacle musical et est talentueux lui aussi
    Ma préférence parmi les pères va toutefois au personnage de Henry (P. Mazet)que je trouve particulièrement soigné au niveau du jeu
    Les copines Ali et Lisa sont petillantes et bien sur que Emmanuelle Bouaziz est fidèle a son jeu mais là également il n’est pas possible de passer à côté de Vanessa Caihol qui dégage une belle énergie dont on ne se lasse pas
    Quant à Donna Sheridan, certe C. Guyot est une spécialiste des voix avant tout et n’a jamais eu l’occasion d’être en un registre de ce type mais elle s’en sort très bien malgré tout (excepté quelques sur-jeux parfois !)
    Et si vous avez l’occasion, retournez-y et essayer de voir Sophie Delmas dans ce rôle puisqu’elles sont officiellement 2 à se partager le rôle. Là egalement, je dois reconnaitre que j’ai eu un gros coup de coeur…
    Le spectacle est réglé au millimetre et c’est aussi ce qui fait le succès !

  2. Merci pour ce commentaire cher Zab… mais comme vous le savez, je ne pouvais pas citer tout le monde… j’ai cité les artistes dont j’ai eu le plaisir de les revoir sur scène (dont Emmanuelle B par exemple, tout ce paragraphe), le plaisir de retrouver C.G également… mais j’avais tellement de choses à dire qu’il fallait malheureusement savoir s’arrêter (et ce n’est pas toujours chose facile) ! Néanmoins je suis tout à fait d’accord avec vous pour J.P et V.C, mais je ne pouvais pas citer tout le monde..

    En tout cas je prends note des conseils pour découvrir Sophie Delmas en Donna !

    Merci à vous d’avoir pris le temps de commenter, c’était un réel plaisir de partager votre avis sur ce spectacle.

    Emeline.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s