Concert de Justin Bieber à Paris : Les Beliebers font le show à Bercy!

 

En bref :

 

Justin Bieber était de passage à Paris hier pour son World Tour au Palais Omnisports de Bercy. La petite star internationale qui vient de dépasser les records historiques sur Youtube, a créé l’événement dans la capitale le 29 mars. L’occasion pour C’est Show! de partir à la rencontre de ceux que l’on appelle les  » Bieliebers », ces fans qui sont à l’origine de la Bieber Mania… et hier, elles étaient 18 000 à venir soutenir leur chanteur préféré !

Alors ?

Le mauvais temps n’a pas découragé les « French Beliebers » qui avaient mis le paquet : tee-shirt, lunettes, gilets, casquettes, pancartes… même leurs joues et leurs bras étaient dédiés à Justin Bieber !

Comment la Bieber Mania est née ?

Avec cette jeune génération, pas étonnant que tout vienne d’Internet. Pour Manon, Mathilde et Amandine, l’aventure Bieber a commencé en quelques clics sur Facebook par exemple. Manon, 14 ans, raconte : « C’est ma soeur qui m’a montrée une vidéo sur Youtube! »

Avec leurs « JB » sur leurs joues, ces 3 mini drôles de dames ont accroché avec les chansons du petit Canadien parce qu’elles « donnent la pêche, et en plus c’est très varié », raconte Amandine (15 ans). Même si comme l’explique Mathilde (14 ans), « tout le monde n’aime pas mais on s’en fiche. »

Mathilde, Amandine et Manon , fans de Justin Bieber à Bercy

Devant les marches, un groupe de 8 jeunes filles sont venues entre autre du Sud Ouest et de Bretagne pour ce concert. Agées de 13 et 14 ans, c’était le rendez-vous incontournable pour cette joyeuse bande de copines qui suivent Justin depuis 2 ans.

« Ce qu’on préfère c’est son talent » !

Pour cette tribu de brunettes, pas question d’être considérées pour des petites groupies. Quand on leur demande ce qu’elles préfèrent chez Justin, elle répondent à l’unanimité : « sa voix ! »

Mais Justin Bieber c’est aussi un style, et les filles ne s’en cachent pas : « Biensûr, il est beau mais ça passe après… » confie l’une d’entre elles, pendant qu’une autre affirme : « De toute façon il est mieux sans sa mèche » !

Alors que Justin a perdu près de 80 000 fans sur Twitter en se coupant les cheveux, ses filles là semblent être toujours accro malgré les coups de ciseaux…

Le groupe des 8 fans de Justin Bieber venues d'ailleurs !

Être fan de Justin Bieber, c’est grave docteur ?

Justin Bieber c’est un phénomène qui suscite tout de même bien des critiques, et ses fans sont les premières à le vivre. C’est ce que nous explique Emeline, une fan de 23 ans venue d’Arras dans le Nord : « Oui, ça m’est arrivé quelques fois, mais dans ces cas là je dis à ceux qui critiquent de regarder son film et qu’après on discutera. »

Accompagnée de sa soeur Mélodie (17 ans) et d’une amie Mylène (16 ans), elle raconte qu’elle a dû faire face à certaines critiques dans son entourage. Pourtant, Emeline assume et porte fièrement le tee-shirt de son idole pour qui elle a eu le coup de coeur a vraiment commencé en découvrant son film « Never Say Never ».

Alors que son film en France n’a pas eu le succès escompté, Mylène elle, déclare qu’on apprend à connaître un Justin Bieber autrement : « On découvre quelqu’un qui veut vraiment changer le monde, c’est quelqu’un qui a un grand cœur même s’il est jeune. Il veut vraiment faire de grandes choses ! »

Mylène, Emeline et Mélodie lookées à la Bieber !

Et les hommes dans tout ça ?

Contrairement à ce qu’on peut croire, il n’y a pas que des minettes au concert de Bieber ! Et pas seulement des pères obligés de faire plaisir à leurs filles…

Le sosie de Justin Bieber était au rendez-vous a et rendu folle les admiratrices de Justin… Bon, pour gagner au grand concours des sosies, il faudra encore un peu bosser quand même…

Sosie de Justin Bieber à Bercy...

Un autre jeune homme a fait le déplacement pour venir voir Justin Bieber. Olivier, lui, est arrivé à 3H00 du matin et a attendu plus de 13H00 dans le froid et sous la pluie pour assister au concert événement. En immersion au milieu de la foule de fans, il nous a raconté que l’ambiance était électrique : « Il y a eu plusieurs bagarres entre filles, la sécurité a été obligée d’intervenir ! » Que voulez-vous, des filles restent des filles…même quand elles sont fans de Justin Bieber !

Concernant le show de Justin Bieber, Olivier est ravi mais reste néanmoins sur sa faim : « C’était génial, mais comme j’avais vu plusieurs vidéos avant j’ai été un petit peu déçu quand même. Sauf quand il a quitté la scène et qu’il est tombé, ça c’était marrant !  »

Meygane, Béryl, Mathilde, Juliette, Juliette, Kyrina, Solene, Appoline donnent de la voix à Bercy

« Justin Bieber n’est pas un effet de mode ! »

Bébé Bieber sera t-il encore là dans quelques années ? Pour ses fans il n’y a pas de doutes à avoir : « Ses fans sont jeunes et grandissent avec lui, elles seront encore là dans quelques années et vont le suivre », analyse Emeline.

Quoi qu’il en soit, à 17 ans remplir les plus grandes salles du monde est un vrai exploit, qu’on aime Justin Bieber ou pas !

 

Reportage – Propos recueillis par Emeline Tavernier


Publicités

Spectacle : Mamma Mia ? « Abba » c’était bien !

Mamma Mia, le spectacle

En bref ?

La célèbre comédie musicale Mamma Mia a posé ses valises en France, avec une adaptation française des chansons du groupe ABBA qui retrace au travers de 22 chansons, l’histoire d’une mère célibataire (Donna) qui est confrontée à 3 de ses anciens amants le jour qui précède le mariage de sa fille.

Ayant été plutôt déçue du film et ayant grandi dans les années 1990, il n’était pas évident que j’accroche à l’ambiance greco-disco en passant des salopettes aux costumes à franges. D’autant plus que les traductions françaises sont en général assez décevantes et qu’il est difficile de toucher aux légendes comme celle-ci dans l’esprit collectif…

Néanmoins, avant même d’y avoir été, il faut saluer le risque pris. Contrairement par exemple à la comédie musicale Grease vue en 2010 avec entre autre Cécilia Cara au Palais des Congrès, qui est restée (un peu trop?) fidèle au film, Mamma Mia a fait un pari délicat, surtout auprès des puristes Abba-esques fans de boules à facettes et de costumes à paillettes !

Alors ?

30 ans après, la magie est toujours là. Pour les amateurs d’ABBA comme pour ceux qui découvrent l’univers, tout le monde termine la soirée debout en se dandinant sur les chansons inoubliables… même les agents de sécurité ont le bassin qui les démange !

La recette du succès ? Une brochette de chanteurs et de comédiens talentueux, des musiciens en live, une adaptation à la fois fidèle et revisitée habilement, une mise en scène intelligente qui nous plonge dans une ambiance colorée… Ce soir là, les plus jeunes regrettent de ne pas avoir 20 ans de plus et quelques rides aux coin des yeux…

Sans oublier le plaisir de retrouver sur scène des artistes tels que Dan Menashe et Patrick Mazet (valeurs sûres masculines, entre autre vues dans Cabaret, aux côtés de Fabian Richard), ou encore Emmanuelle Bouaziz et Gaëlle Gauthier (toujours aussi rayonnantes).

Evidemment, mention spéciale aux 3 drôles de dames de la version française qui pimentent le tout et rendent la troupe attachante, à savoir Claire Guyot, Marion Posta et Karen Gluck.

Alors que certains peuvent être déroutés dès les 1ères minutes du spectacle en découvrant la version française de leurs chansons préférées (qu’ils oublient très vite soit dit en passant), ceux de la plus jeune génération ont une jolie surprise. Celle de poser un visage sur une voix qui symbolise toute leur enfance soit plus de 10 ans de souvenirs.

Claire Guyot, la Donna du spectacle, a plus d’un tour dans sa salopette : elle est une des voix du doublage français les plus connues. La chanteuse est à la fois Teri Hatcher, Sarah-Michelle Gellar mais aussi notre Petite Sirène, Robbie de Tom&Jerry, Mercredi dans la famille Adams et tant d’autres…

Assis confortablement dans le magnifique Théâtre Mogador, vous passez donc des rires aux larmes devant les tableaux fluides qui défilent devant vos mirettes aiguisées. Et bien entendu… la scène mythique des costumes made in ABBA n’a pas pris une ride, ni même quelques kilos !

Mamma Mia est un bel hommage et une belle découverte pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir la fièvre du samedi soir et qui n’ont pas pu être une « Dancing Queen » dans les années 1970 !

Finalement? « ABBA » j’aimerais bien y retourner !


Note : ++++

Emeline Tavernier

 

Infos :

Après un album, un Globe de Cristal, et une nomination aux Molières… Mamma Mia revient en septembre pour une nouvelle saison et part en tournée en 2012/2013 dans toute la France… rendez-vous dans les billetteries !



Concert : Katy Perry met le Firework au Zénith !

Katy Perry Par Emeline Tavernier - ©C'est show !

En Bref:

Katy Perry a planté son Teenage Dream pendant 2 jours au Zénith de Paris, le 7 et 8 mars 2011. Dans la file d’attente, les mini Katy Perry et leurs perruques bleues donnaient déjà le ton : ce sera la fête, prenez des sucettes, des Malabar et ressortez vos Barbie du grenier ! On entre dans l’âge où plus rien n’a d’importance…

Alors ?

Tout simplement magique ! Pour tout vous dire, je partais avec certains a priori et de grandes incertitudes concernant les capacités vocales en live de Katy « Chérie »… Après avoir vu sur des prestations en direct un peu limite notamment sur Firework sur le plateau d' »American Idol », je pensais tout simplement que la jeune mariée faisait partie de ces chanteuses internationales qu’il vaut mieux avoir en CD qu’en vrai ! Un peu comme sa meilleure amie Rihanna au passage…

Katy Perry Par Emeline Tavernier ©C'est show !

Mais pas le temps de réaliser que « Katy au pays des merveilles » nous embarque déjà dans un univers totalement parallèle, où l’on marche sur des cupcakes, où l’on danse avec un chat violet et où on mange des gâteaux en plastique. Bref, le paradis en quelques sortes pour toutes les gourmandes que nous sommes, et ce, sans prendre un gramme !

Et Katy a plusieurs ficelles à son bustier rouge ! N’étant pas une grande danseuse, elle tente des petites chorégraphies assez simples et comme diraient nos amis Américains, elles la rendaient « so cute ». La chanteuse propose même un show d’illusion pendant l’une de ses chansons fétiches. On peut y voir Katy changer de tenues en moins de 10 secondes… Quelle petite cachotière cette Katy Perry !

Katy Perry Par Emeline Tavernier © C'est Show !

En fait, aller voir Katy Perry sur scène c’est voir un spectacle musical, magique et comique. L’artiste a beau être exubérante elle reste néanmoins très attendrissante et surtout…très drôle! Mimiques, scènes humoristiques, chorégraphies… la chanteuse est toujours en train de rire, de sourire, et de faire le clown micro à la main.

Une dose de bonheur en intra-veineuse. Un bonbon acidulé dont le coeur est encore plus beau que l’emballage. Une cure de bonne humeur... Un conseil : emmenez tous les ronchons et ils deviendront aussi doux que des matous prêts à ronronner dans vos bras !

Katy est aussi une chanteuse très proche de son public qui prend du temps pour inviter des fans sur scène, de poser avec eux en plein show pour quelques photos, n’hésitant pas à les prendre dans ses bras. Et quand une fan rencontre quelques problèmes pour prendre sa photo, Katy trouve encore le moyen de faire le pitre dans son costume de superwoman.

Katy Perry Par Emeline Tavernier © C'est show

Vous l’aurez compris (du moins j’espère), son Teenage Dream en live est surprenant ! On ressort de son concert sur un petit nuage, envoûté par ses grandes prunelles couleur azur, son sourire angélique, son rire communicatif, et surtout… ses prestations bluffantes ! Encore une fois, même si ce show est incomparable à celui de Lady Gaga à Bercy, Katy tout comme Lady Gaga, a le mérite de faire un live tout le long du concert. Et surtout, de le faire bien !

Charismatique, Katy est aussi partageuse ! Que vous soyez à n’importe quel endroit dans la salle, tout le public profite de Katy Perry chacun son tour grâce à un déplacement scénique qui permet à chacun de la voir autant que les autres. Pas de frustrés, pas de jaloux, Katy sait comment rendre heureux ses fans !

Comme quoi, le bonheur est parfois aussi simple qu’une gourmandise… Merci Katy !

Note : ++++

Emeline Tavernier


Concert : Lady Gaga, un show monstrueux à Paris !

Lady Gaga à Bercy le 20 décembre 2010

En bref :

Le 20 décembre 2010, Lady Gaga passait par Paris pour son Monster Ball Tour. Après avoir fait 2 jours en mai dans la capitale, Lady Gaga avait dû annuler plusieurs show à cause des grèves et du mauvais temps. Heureusement pour moi, concert maintenu pour le 20 décembre au Palais Omnisports de Bercy. Et quel concert…

Alors ?

Après avoir attendu 6H00 dans le froid et sous la neige, je suis finalement rentrée dans la salle de Bercy dans un état lamentable : pieds imbibés d’eau, recouverts de papier journal… Koh-Lanta à côté ,c’est le paradis ! Mais en guerrière des fosses, rien ne me fait peur, pas même les sosies de Lady Gaga euphoriques qui m’entouraient.

Ce show a été à la hauteur de ce pourquoi j’apprécie l’artiste qu’est Lady Gaga, la vraie. Pas (que) celle qui s’habille en boeuf ou en préservatif, mais bien celle qui a avant tout une voix magnifique et puissante. C’est d’ailleurs lors d’une de ses reprises de « poker face » au piano-voix que je suis tombée sous le charme, et c’est pourquoi j’ai tenu à venir la voir en live. Je savais que je ne paierais pas une somme mirobolante pour voir une empotée miauler (N’est-ce pas Britney?) ou encore faire 90% de son show en play-back (N’est-ce pas Madonna?).

Aller voir Lady Gaga sur scène c’est aussi en avoir pour son argent : 100% live, des tenues et une mise en scène incroyable à l’Américaine, et des chorégraphies millimétrées. Le tout dans une ambiance à la fois festive (aucun mouvement de foule) et conviviale: Lady Gaga, bien qu’étant une star internationale se veut proche de son public lors de ses concerts.

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Lady Gaga propose un vrai show à voir au moins une fois dans sa vie!

Note : +++++

(2010)

Emeline Tavernier

 

Lady Gaga - Bercy - 20 décembre ©Emeline Tavernier


Stand-up : Les chaudes nuits d’El Atrassi dans le Marais !

Mustapha El Atrassi au Café Marais

En bref :

Après la télévision, la radio et des scènes mythiques Parisiennes, Mustapha El Atrassi est revenu à ses 1ers amours : le stand-up. L’humoriste 3 en 1 a laissé les caméras et les micros matinaux d’NRJ pour se lancer dans un nouveau show intimiste en plein coeur du Marais…

Alors ?

Petite scène, grand Mustapha. Pas d’artifices, pas de tricheries, micro à la main et costume sur le dos, Mustapha entre dans la cage aux fauves… Et il attaque fort : la salle pleine à craquer rit toutes les 30 secondes !

Mustapha El Atrassi a le don de traiter des sujets les plus délicats de l’actualité comme la religion, la montée du Front National et même du bébé éclair de Michel Polnareff, en réveillant notre côté cynique et cruellement drôle. Le « Petit Prince de la Vanne » se paie même le culot de surfer sur des thèmes souvent traités, soumis aux clichés faciles comme le Quartier du Marais ou encore les plans d’un soir, et de leur trouver une seconde jeunesse ! Et c’est à ça que l’on reconnaît un vrai artiste qui nous montre que le quotidien est un puits sans fond en matière d’inspiration.

Attention aux strings trop tendus et aux culottes cloutées, Mustapha est beaucoup moins sage qu’on ne le croît ! Quand le CSA n’est pas là, El Atrassi en profite pour lâcher des blagues qui frôlent l’entre-cuisse de Jean-Marie Bigard. Et quand l’animateur rigole de ses propres conneries, c’est encore plus drôle…

Au passage, le Lucky Luke de la réplique qui vanne plus vite que son ombre, n’hésite pas à tâcler son public avec sa répartie aiguisée. Entre une imitation d’Eric Zemmour et celle de Jean-Marie Le Pen, Mustapha termine vite son stand-up dans une ambiance simple et conviviale, comme si vous étiez reçus par des amis.

Après le show, Mustapha et son fidèle compagnon de route Nikos Aliagas venu soutenir son poulain pour l’occasion, se sont prêtés au jeu des photos avec le public. Et même après le spectacle, les 2 compères continuent leurs imitations entre 2 photos…

Quoi qu’il en soit c’était court et intense… mais comme dirait l’autre: ce n’est pas la taille qui compte ! Mustapha, des vannes qui ont un goût de viagra : on voudrait qu’elles « durent » toutes les nuits… d’El Atrassi !

Note : ++++

Plus on est « flous » plus on rit !

Infos :

Les nuits d’El Atrassi, tous les jeudis et vendredis au Café Marais (M°Rambuteau), réservez vos places en envoyant un mail à fandupin@gmail.com. Si vous n’avez pas compris… allez-y, c’est hyper drôle !

Emeline Tavernier


Comédie Musicale : Mozart L’Opéra « Rock » plus beaucoup

Mozart Opéra Rock sur C'est Show

(article en cours)


Comédie Musicale : Bonnie and Clyde, le couple revient à la vie


Bonnie & Clyde - 2010 - C'est Show

En bref :

Une histoire d’amour des 2 célèbres gangsters en plein coeur de la mafia New-Yorkaise. Une nouvelle réactualisation d’un mythe assaisonné à l’époque contemporaine…

Et alors ?

J’avais découvert cette petite comédie musicale prometteuse au Festival d’Avignon en 2009 au Théâtre du Bélier (où se jouait également « Magicien(s) tout est écrit »). Avec surprise, je découvre qu’en 2010 le spectacle produit par Arthur Jugnot, pose ses valises dans la capitale avec de sacrés changements.

Malgré la présence d’artistes talentueux comme Fabian Richard ou encore Magali Bonfils, il manque quelque chose pour donner de l’ampleur à ce spectacle un peu pâle dans sa globalité. La musique et les paroles des chansons étaient pauvres et la mise en scène laissait parfois à désirer. Néanmoins, le spectacle était bien rythmé et dynamique.

Belle surprise sur scène : redécouvrir Cécilia Cara, l’éternelle « Juliette » de la Comédie musicale « Roméo et Juliette » que j’ai pu découvrir en femme fatale dans sa tenue de Bonnie.

Note : ++

Emeline Tavernier

 

Bonnie & Clyde - 2010 - C'est Show